Van Hool construit 40 autobus à hydrogène pour Cologne et Wuppertal (Allemagne)

Van Hool construit 40 autobus à hydrogène pour Cologne et Wuppertal (Allemagne)
  • 30 bus pour RVK Cologne et 10 bus pour WSW Wuppertal (Allemagne).
  • La commande la plus importante jamais enregistrée pour des autobus à hydrogène en Europe.
  • La livraison débutera au printemps 2019.
  • Le site de production de Koningshooikt confirme ainsi l’excellence de son savoir-faire technologique.

​Koningshooikt (Lier) - Van Hool, constructeur indépendant d'autobus, d'autocars et de véhicules industriels, a signé un contrat particulièrement important avec RVK Cologne et WSW Wuppertal (Allemagne) pour la fourniture de 40 autobus à hydrogène de toute nouvelle génération. Cette commande, qui porte sur 30 bus hydrogène pour Cologne et 10 pour Wuppertal, est la plus importante commande de véhicules à hydrogène jamais passée en Europe. Ces véhicules de haute technologie seront construits à l'usine Van Hool de Koningshooikt. Les premiers autobus seront livrés au printemps 2019.

Filip Van Hool, PDG de Van Hool, n’est pas peu fier de l’annoncer : « Les autobus à hydrogène représentent des véhicules à haute valeur ajoutée qui sont essentiels pour l'unité de production de Koningshooikt. Cette commande exceptionnelle, la plus importante jamais réalisée pour les autobus à hydrogène en Europe, constitue un sérieux coup de pouce à l'utilisation de la technologie de l'hydrogène pour la propulsion des autobus destinés aux transports publics. Dans l'ensemble de l'Europe, les entreprises de transport public œuvrent résolument au "verdissement" de leur flotte d'autobus. Nous nous réjouissons que la ville allemande de Cologne, qui met en circulation deux autobus à hydrogène Van Hool depuis mai 2014, donne une suite si positive à sa première expérience chez Van Hool en la matière. Sa détermination et son engagement à partager l'expérience acquise se refléteront dans l'évolution du nouveau véhicule à construire. »

Eugen Puderbach, CEO de Regionalverkehr Köln GmbH (RVK), ajoute : « Les autobus à pile à hydrogène sont parmi les véhicules les plus respectueux de l'environnement dans les transports publics. Ils n'émettent aucune substance nocive et sont beaucoup plus silencieux que les autobus urbains classiques. Avec l'utilisation de 30 bus supplémentaires équipés de piles à combustible, nous poursuivons résolument sur la voie du développement durable dans le domaine des transports publics. »

Ulrich Jaeger, directeur général de WSW mobil GmbH, déclare : « Les bus électriques de notre réseau de transports publics ne disposant pas des capacités nécessaires, nous nous réjouissons de pouvoir utiliser à Wuppertal un système de propulsion écologique basé sur la pile à combustible. Et parce que nous produisons également de l’hydrogène de manière écologique, notre projet est un one-stop-shop. »

Van Hool construit des autobus à hydrogène pour le marché américain depuis 2005 et pour le marché européen depuis 2007. Depuis, Van Hool a déjà construit 53 autobus à hydrogène, à destination de l'Amérique du Nord (21) et à destination de l'Europe (32). À quoi il faut ajouter les 8 tram-bus à hydrogène que Van Hool construit pour la ville de Pau (France), dont la livraison est prévue au second semestre 2019.

Les 40 bus à hydrogène pour Cologne (30) et Wuppertal (10) sont des véhicules hybrides (pile à combustible et batteries) de type Van Hool A330 à 2 essieux, d’une longueur de 12 m. Ils sont équipés du dernier module de pile à combustible FCvelocity-HD85 de Ballard Power Systems de Vancouver (Canada), et d'un moteur électrique Siemens PEM de 210 kW. Le bus offre 29 places assises, à quoi il faut ajouter 46 (Cologne) / 49 (Wuppertal) places debout. De l'espace est prévu pour 2 personnes en fauteuil roulant et un landau. 

Grâce à la propulsion hybride, les bus, d'une capacité de réservoir de 38,2 kg d'hydrogène embarqués, sont en mesure d’effectuer leur journée complète, soit les 350 km prévus.

Les piles à combustible constituent la base de la propulsion, avec les batteries au lithium et les moteurs électriques. La propulsion du bus est entièrement électrique. D'une part, l'hydrogène de la pile à combustible est converti en électricité, la vapeur d'eau étant la seule émission, et d'autre part, les batteries fournissent de l'énergie supplémentaire où et quand on en a besoin. Grâce à cette propulsion hybride et à la réutilisation de l'énergie de freinage, la consommation d'hydrogène est limitée à environ 8 kg par 100 km. 

L'achat de véhicules neufs fait partie du programme national d'innovation technologique dans le domaine de l'hydrogène et des piles à combustible, qui est financé par le ministère fédéral des transports et des infrastructures numériques (BMVI) en Allemagne et financé par “Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking” (FCH JU), le partenariat public-privé européen qui vise à accélérer l’introduction sur le marché des piles à combustible et de la technologie de l’hydrogène, et opère au titre du programme Horizon 2020 de l’UE.

Van Hool est un fabricant belge indépendant d'autobus, d’autocars et de véhicules industriels. L’entreprise, fondée en 1947, est établie à Koningshooikt. La majeure partie de la production est destinée à l’Europe et à l’Amérique. Van Hool occupe plus de 4 500 employés dans le monde entier, dont la plupart sont bien sûr localisés sur les sites de production de Koningshooikt (Belgique) et Skopje (Macédoine).

FIN

À l’attention des rédacteurs : pour tout renseignement, veuillez contacter :
Dirk Snauwaert, responsable des relations publiques chez Van Hool,
Bernard Van Hoolstraat 58, 2500 Lier (Koningshooikt), Belgique.
Tél: +32 (0)3 420 22 12; Gsm: +32 (0)499 555 032;
e-mail: dirk.snauwaert@vanhool.com

Van Hool construit 40 autobus à hydrogène pour Cologne et Wuppertal (Allemagne) - 0